Sonic Totem, performance-installation

Commande d'oeuvres 04.03.2021

Floy Krouchi est bassiste, compositrice de musique électroacoustique et artiste radiophonique.
Elle poursuit la réalisation de Sonic Totem sous plusieurs formes.

Sonic Totem est un réceptacle et un transmetteur de sons sensibles. Programmable pour réagir à distance et aux mouvements proches, le Totem devient un instrument polyvalent d’interaction en temps réel, générateur de récits.
Le Totem porte un anneau circulaire de capteurs à ultrasons qui analysent le mouvement et déclenchent et modulent des séquences sonores selon des procédures entre nécessité et aléa.
La figure du totem traditionnel est invoquée, objet rituel servant d’interface avec le monde des ancêtres et des forces invisibles. La sculpture fonctionne comme un « totem numérique » contemporain.
Il permet de reformuler et de questionner l’ontologie humain/non-humain/machine ainsi que la fonction de l’objet d’art comme objet magique. Le Totem est alimenté par des enregistrements de terrain, des interviews, des documents sonores potentiellement infinis, et enregistré dans tous les lieux où il est installé. Il peut également recevoir et moduler un flux audio en direct, émis depuis un autre endroit.
Une « méta-généalogie » émerge : les processus de composition interactive reflètent les processus du Vivant. Par sélection, répétition, mutation, entre déterminisme et hasard, des séquences se construisent, des identités et des mémoires se définissent, au niveau de la cellule, de l’individu, de l’histoire collective.

En octobre 2019, Sonic Totem-Installation interactive voit le jour à la Biennale Dream City à Tunis.
Sonic Totem-Installation est une sculpture de bois, de métal et de corne, qui intègre une série de haut-parleurs interactifs. Le Totem est au milieu d’un espace circulaire virtuel, autour duquel le spectateur peut tourner à 360°. Le public interagit avec la sculpture pour générer des récits uniques, des identités hybrides et des perturbations spatio-temporelles
“On pourrait dire enfin que l’on retrouve typiquement dans la pièce les caractéristiques des premiers artefacts minéraux puis humains, à savoir la Verticalité du Shiva lingam, la pierre phallus, symbole de la verticalité de Sapiens, et dont nous aurons des multiples variations plus tard depuis l’art précolombien jusqu’à la colonne de Brancusi ou le porte bouteille de Duchamp”.

Puis une version radiophonique est diffusée sur France Culture le 30 mai 2021, Sonic Totem – Manifeste de l’objet dans le cadre d’Un Atelier de création radiophonique pour une Expérience réalisée par Celine Ters.
Cette pièce radiophonique s’organise comme un théâtre-fiction subversif et musical : plusieurs niveaux d’espace et de temps retracent l’histoire d’une humanité parallèle. De l’intériorité du corps à la formation des planètes, de la pré-histoire et à une possible vie extra-terrestre, du post-anthropocène à un mythique “avant” … un récit se dessine.
“C’est ce que tu es, éternel retour, nomade sur la spirale du temps. Je vais parler, peut-être, de quelque chose qui n’existe pas.”

Enfin le 2 avril 2022, au festival Avant-Garde de Césaré à Reims, Floy Krouchi présente le deuxième volet de ce projet au long cours : Sonic Totem – Le monde à l’envers.
Cette installation-performance se déroule, bien sûr, autour de cette sculpture sonore interactive fonctionnant comme une Mémoire. Elle réagit aux corps qui l’approchent et retrace par fragments une généalogie intime, cellulaire, de l’individuel au planétaire.
Film et Lumière se répondent.
A travers cet espace polyphonique, surgissent des espaces-temps incertains : synthèse, voix, codes, vents, faux oiseaux. Une danse se forme. Un genre de rituel s’organise.

En lien